Arts et culture au Luxembourg
zoom
Photo originale CAPe

Centre des arts pluriels Ed Juncker (CAPe) à Ettelbruck

©

Guy Hoffmann / CAPe

Suivant1/7

Photo originale CAPe

Opéra Don Giovanni au CAPe

©

CAPe

PrecedentSuivant2/7

Photo originale CAPe

Le CAPe est un ensemble architecturel abritant à la fois un centre culturel et le Conservatoire de Musique du Nord.

©

Centre des Arts Pluriels Ed.Juncker

PrecedentSuivant3/7

Photo originale CAPe

Spectacle de danse au CAPe

©

CAPe

PrecedentSuivant4/7

Photo originale CAPe

Operette au CAPe

©

CAPe

PrecedentSuivant5/7

Photo originale CAPe

Grande salle du centre culturel CAPe

©

CAPe

PrecedentSuivant6/7

Photo originale CAPe

Le CAPe a pour objectif d'être un pôle de diffusion culturelle professionnel pour le Nord du Grand-Duché de Luxembourg.

©

Guy Hoffmann / SIP

Precedent7/7

Stop
Une culture aux décors choisis
Afficher en plein écran    Imprimer cette page    Envoyer à un ami
Le contemporain

Le Musée d'art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM) et la Philharmonie comptent parmi les infrastructures culturelles conçues par des architectes de renommée internationale. Ils représentent les chefs-d'oeuvre de l'audacieux programme d'infrastructures culturelles dirigé par le gouvernement luxembourgeois depuis les années 1980.

 

Le Musée d'art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM), inauguré en 2006, est la création de l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei. Instauré sur le site du Fort Thüngen, dans le parc des Trois Glands aménagé par le paysagiste français Michel Desvigne, le musée est situé sur le plateau de Kirchberg entre le centre-ville et le quartier de l'Europe. Le MUDAM revêt la forme très particulière d'une pointe de flèche en harmonie avec les ruines voisines des anciennes fortifications historiques.

 

Installée à la place de l'Europe, à quelques pas du MUDAM, la Philharmonie - ou Salle de concerts Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte - a ouvert ses portes en 2005. Création de l'architecte français Christian de Portzamparc, elle constitue, avec ses formes audacieusement arrondies, un apport vivace à la stimulation de la vie musicale déjà riche du Luxembourg et de la Grande Région. Ornée de 823 colonnes disposées de manière rythmée, la façade abrite trois salles de concert complémentaires. Le Grand Auditorium accueille jusqu'à 1.500 personnes. L'espace destiné au public se compose d'un parterre et de hautes tours latérales. La Salle de musique de chambre, présentant un décor élégant, peut quant à elle recevoir 300 personnes. En dernier lieu, l'Espace découverte forme un espace à géométrie variable: y sont présentées des oeuvres expérimentales issues des domaines de l'électronique, du film, de la vidéo et de l'art plastique, ainsi que des ateliers musicaux interactifs pour un public jeune. La Philharmonie est le siège de l'Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL).

 

Dans le sud du pays, le Centre de musiques amplifiées, dit Rockhal, est un lieu réservé aux musiques rock-pop. A côté de deux salles de concert - le Main Hall pouvant compter jusqu'à 6.500 places debout et le Club pouvant accueillir 1.200 spectateurs -, la Rockhal dispose également d'un Centre de ressources qui soutient les acteurs de la scène musicale nationale. Ayant ouvert ses portes en 2005, ce complexe extrêmement multifonctionnel a été conçu par le bureau d'architecture luxembourgeois Beng et se trouve sur les friches industrielles de Belval-Ouest, à proximité de l'enceinte des hauts fourneaux.

 

Les centres culturels décentralisés stimulent l'offre culturelle locale et régionale: opderschmelz à Dudelange, le CAPe -Centre des arts pluriels Ed Juncker à Ettelbruck, le Kulturhaus à Niederanven, le Mierscher Kulturhaus (maison de la culture de Mersch), le Kulturhuef à Grevenmacher, le Trifolion à Echternach ou encore le Cube 521 à Marnach.