Arts et culture au Luxembourg
zoom
Photo originale Les Rotondes

Workshop pour enfants dans le cadre du programme Traffo

©

Martine de Lagardière

Suivant1/7

Photo originale Les Rotondes

La Rotonde 2 hébergeait notamment en 2007 le programme Traffo, Festival Jeune Public.

©

Martine de Lagardière

PrecedentSuivant2/7

Photo originale Les Rotondes

Jardin d'Eden de la compagnie L'Eolienne dans la Rotonde

©

L'Eolienne

PrecedentSuivant3/7

Photo originale Les Rotondes

Les Rotondes, nées d'une alliance entre le verre, la pierre et l'acier, sont des souvenirs architecturaux de l'histoire industrielle luxembourgeoise.

©

Christian Aschman

PrecedentSuivant4/7

Photo originale Les Rotondes

Cérémonie d'ouverture de Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture 2007 dans la Rotonde.

©

SIP / Luc Deflorenne

PrecedentSuivant5/7

Photo originale Les Rotondes

Les Rotondes sont constituées d'anciens ateliers de réparation des locomotives et des bus des Chemins de fer luxembourgeois.

©

Luc Deflorenne / SIP

PrecedentSuivant6/7

Photo originale Les Rotondes

Les Rotondes servent depuis 2007, année ou le Luxembourg avait le titre de capitale européenne de la culture, de cadre à des nombreuses manifestations culturelles.

La Rotonde illuminée à l'occasion d'un spectacle.

©

Christof Weber / SIP

Precedent7/7

Stop
Une culture aux décors choisis
Afficher en plein écran    Imprimer cette page    Envoyer à un ami
Le partimoine industriel réaffecté

Les importants changements de l'industrie sidérurgique luxembourgeoise depuis les années 1990 - passage de la filière fonte à la filière électrique dans la production de l'acier et arrêt du dernier haut fourneau en 1997 - ont fait naître l'idée de reconvertir les friches industrielles dans le sud du pays.

 

Les deux hauts fourneaux et l'impressionnante halle des soufflantes constituent la vitrine du futur Centre national de la culture industrielle (CNCI) à Belval-Ouest. Le CNCI se voue non seulement à conserver les vestiges industriels de l'époque sidérurgique, mais aussi à devenir un lieu de référence en matière d'information et de documentation sur la culture industrielle. Des expositions temporaires et des manifestations thématiques y auront également lieu.

 

Toujours dans le sud du pays, la Kulturfabrik est un centre culturel implanté dans les bâtiments d'un ancien abattoir à Esch-sur-Alzette. Témoignant de l'architecture de la fin du XIXe siècle et de l'architecture industrielle de l'entre-deux-guerres, la Kulturfabrik se veut non seulement un lieu d'accueil, de résidence et de création inter- et transculturelle ouvert à toutes les expressions d'art (musique, théâtre, littérature, cinéma, danse, arts visuels), mais également un lieu de formation et de rencontre. La Kulturfabrik fait également partie du réseau transeuropéen Artfactories.

 

Egalement installé dans un ancien abattoir (1902-1975), le Kulturhuef Grevenmacher se compose de cinq entités: le Musée de l'imprimerie, le Musée de cartes Jean Dieudonné, la galerie d'art, le cinéma régional et le Kulturcafé. Entièrement rénové, ce centre d'art et de culture à Grevenmacher allie des éléments architecturaux aussi bien anciens que contemporains.

 

A Luxembourg, les Rotondes, d'anciens ateliers de réparation des locomotives et des bus des Chemins de fer luxembourgeois, constituaient le Coeur  de Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture 2007. Souvenirs architecturaux de l'histoire industrielle luxembourgeoise, les Rotondes sont situées dans le quartier de la gare. Les deux bâtiments à coupole sont nés d'une alliance entre le verre, la pierre et l'acier. Elles sont amenées à servir de cadre à d'autres manifestations culturelles.