Arts et culture au Luxembourg
zoom
Photo originale Gast Waltzing

Gast Waltzing a composé plus de 150 oeuvres musicales pour le film et le cinéma.

©

Source : Waltzing-Parke Productions

Suivant1/2

Photo originale Gast Waltzing

Gast Waltzing a été nommé dans la catégorie meilleur compositeur aux European Film Awards 1990 pour la musique du film A Wopbopaloobop a Lopbamboom d'Andy Bausch.

©

Frankfurter Filmproduktion

Precedent2/2

Stop
Une culture riche en diversité
Afficher en plein écran    Imprimer cette page    Envoyer à un ami
Le cinéma

Les productions luxembourgeoises sont spécialisées dans les courts métrages, les films documentaires et les coproductions de longs métrages internationaux.

 

Malgré des budgets restreints, les rares longs métrages luxembourgeois existants suscitent l'enthousiasme! Ainsi, le réalisateur Andy Bausch (né en 1959) a obtenu en 1988 le Prix spécial du jury au Golden Fleece TV-Festival à Moscou avec le film culte Troublemaker. Son documentaire L'Homme au cigare est élu meilleur film de l'année au Lëtzebuerger Filmpräis (prix du film luxembourgeois) en 2003. En 1992, le film Hochzäitsnuecht (nuit de noces) de Pol Cruchten (né en 1963) est le premier long métrage luxembourgeois sélectionné au Festival de Cannes et il a remporté le prix Max Ophüls à Sarrebruck.

 

En 2002, la réalisatrice Geneviève Mersch (née en 1963), qui s'était déjà distinguée avec ses courts métrages et documentaires, a tourné son premier long métrage J'ai toujours voulu être une sainte. Ce film a été sélectionné pour représenter le Luxembourg aux Oscars 2004 dans la catégorie du meilleur film étranger. Il a reçu le Zénith d'or du meilleur premier long métrage au Festival des films du monde de Montréal et a été proclamé meilleur long métrage luxembourgeois du Lëtzebuerger Filmpräis en 2003. En 2007, Geneviève Mersch a reçu le prix pour le meilleur documentaire pour Plein d'essence lors de la remise du prix du film luxembourgeois.

 

Les films d'animation ne sont pas en reste! Le Roman de Renart de Thierry Schiel (né en 1965), qui a également réalisé Tristan et Iseult, a obtenu le Prix spécial du jury à l'Imagina à Monaco et au Festival de films pour enfants à Montréal.

 

Dans la catégorie des courts métrages d'animation, Dan Wiroth (né en 1969) a remporté une myriade de prix dans une multitude de festivals avec Fragile à la fin des années 1990. Wiroth a connu un succès comparable avec Ere Mela Mela qui a obtenu, parmi d'autres, le prix Teddy au Festival international du film à Berlin et le prix Hans Züllig pour le meilleur film de danse de Montecatini en Italie. Son film Elegant a été acclamé par la critique internationale.

 

Im Anfang war der Blick de Bady Minck (née en 1960) a été présenté en compétition officielle à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes en mai 2003. En 2005, le Lëtzebuerger Filmpräis désigne Starfly de Beryl Koltz (née en 1974) comme meilleur court métrage.

 

La Belle est la bête de Bady Minck, Butterflies de Max Jacoby, Un combat de Christophe Wagner, Your Chicken Died of Hunger de Beryl Koltz et Ice Cream Sundae de Désirée Nosbusch ont tous figuré au programme de festivals internationaux.

 

Une nouvelle scène est en train de s'établir avec les réalisateurs Govinda Van Maele (né en 1983), Syrus Neshvad (né en 1974), Jeff Desom (né en 1984) et Olivier Pesch (né en 1980). Les deux derniers ont été récompensés lors du Lëtzebuerger Filmpräis en 2007.

 

A mentionner également les acteurs luxembourgeois Luc Feit (né en 1962), André Jung (né en 1953), Désirée Nosbusch (née en 1965), Myriam Muller (née en 1971) ou encore Thierry van Werveke (1958-2009), qui ont joué dans des productions étrangères.

 

Le talentueux compositeur et musicien de jazz Gast Waltzing (né en 1956) a composé plus de 150 oeuvres musicales pour le film et le cinéma. Il a été nommé dans la catégorie meilleur compositeur aux European Film Awards 1990 pour le film A Wopbopaloobop a Lopbamboom d'Andy Bausch et a reçu en 2005 le prix Sacem au Luxembourg pour la musique du film George and the Dragon de Tom Reeve. Jeannot Sanavia (né en 1962) fait désormais partie d'une nouvelle génération de compositeurs. Il est à l'origine des musiques de film Nuits d'Arabie de Paul Kieffer, Plein d'essence de Geneviève Mersch et Une liaison pornographique de Frédéric Fonteyne.