Arts et culture au Luxembourg
zoom
Photo originale Sosthène Weis

Luxembourg-Grund, 1926

©

Musée national d'histoire et d'art

Suivant1/2

Photo originale Sosthène Weis

Luxembourg-Grund, 1923

©

Musée national d'histoire et d'art

Precedent2/2

Stop
Le Luxembourg à travers le regard ...
Afficher en plein écran    Imprimer cette page    Envoyer à un ami
... de peintres

Le Luxembourg a inspiré des artistes tant nationaux qu'étrangers. C'est surtout la capitale qui a fasciné de nombreux peintres.

 

Les peintres nationaux les plus connus que les paysages luxembourgeois ont inspiré sont Sosthène Weis (1872-1941), Dominique Lang (1874-1919), Nico Klopp (1894-1930) et Joseph Kutter (1894-1941), un des rares artistes luxembourgeois à avoir marqué la mémoire collective avec ses paysages et portraits.

 

Parmi les peintres contemporains figure Moritz Ney (né en 1947), qui s'est souvent consacré à la représentation de la ville de Luxembourg sous forme de gouaches. De même, Jean-Marie Biwer (né en 1957) a peint des paysages avec un soin du détail absolu. Tina Gillen (née en 1972) a transposé pour sa part des motifs architecturaux en peinture.

 

Une série intéressante sur les friches industrielles dans le sud du pays a été réalisée par Fernand Bertemes, né en 1964 dans le Bassin minier et vivant actuellement près de Paris. Les friches industrielles d'Esch-sur-Alzette constituent aussi le sujet de plusieurs oeuvres artistiques de Robert Viola (né en 1966). Cet artiste de nationalité française, vivant au Luxembourg, a reçu le Prix du jury à la XVIIIe Biennale des jeunes d'Esch-sur-Alzette en 1997.

 

Au cours des siècles, plusieurs artistes étrangers de renom ont succombé au charme des paysages lors d'un de leurs séjours au Luxembourg. Le peintre et paysagiste anglais Joseph Mallord William Turner (1775-1851) a peint de nombreuses vues de la forteresse de Luxembourg, comme par exemple les œuvres Vue de la ville de Luxembourg depuis le Fetschenhof et Vue de la ville de Luxembourg depuis le nord, deux aquarelles dans lesquelles domine le motif du rocher du Bock fortifié.

 

Pendant 25 ans, le peintre hongrois Mihály Munkácsy (1844-1900) a résidé avec sa femme luxembourgeoise au château de Colpach, dont le couple avait fait sa résidence d'été. Le peintre le plus important de la Hongrie du XIXe siècle ne se lassait pas de peindre les alentours du château ainsi que les habitants du village.

 

Victor Hugo (1802-1885), quant à lui, a réalisé une soixantaine de dessins, de l'esquisse à l'épure achevée, du croquis à la mine de plomb au lavis aquarellé. La plupart de ses œuvres ont pour sujet la ville ardennaise de Vianden, ville où l'artiste a séjourné pendant plusieurs semaines.

 

Au cours des années 1840, le paysagiste hollandais Barend Cornelis Koekkoek (1803-1862) a également peint une série de paysages du Grand-Duché.