Arts et culture au Luxembourg
zoom
Photo originale Pol Aschmann

Milchmann letzte Fahrt

8-8-1958

©

Photothèque de la Ville de Luxembourg

Suivant1/7

Photo originale Pol Aschmann

Marché hebdomadaire

+/- 1949

©

Photothèque de la Ville de Luxembourg

PrecedentSuivant2/7

Photo originale Pol Aschmann

Hämmelsmarsch

15-6-1958

©

Photothèque de la Ville de Luxembourg

PrecedentSuivant3/7

Photo originale Pol Aschmann

Avenue de la Gare

Mars 1955

©

Photothèque de la Ville de Luxembourg

PrecedentSuivant4/7

Photo originale Pol Aschmann

Fëschmaart

Juillet 1952

©

Photothèque de la Ville de Luxembourg

PrecedentSuivant5/7

Photo originale Pol Aschmann

Brédewé

19-6-1952

©

Photothèque de la Ville de Luxembourg

PrecedentSuivant6/7

Photo originale Pol Aschmann

Bisserbréck

26-3-1953

©

Photothèque de la Ville de Luxembourg

Precedent7/7

Stop
Le Luxembourg à travers le regard ...
Afficher en plein écran    Imprimer cette page    Envoyer à un ami
... de photographes

Ces dernières années, plusieurs photographes étrangers ont réalisé des travaux intéressants sur le Luxembourg, dont Lewis Baltz (né en 1945), photographe américain qui a conçu un travail sur l'architecture des banques à Luxembourg dans le cadre du projet «Paysages: lieux et non lieux», alors que Luxembourg est ville européenne de la culture en 1995. En 1999, c'est le photographe japonais Herbie Yamaguchi (né en 1950) qui trace un portrait de la culture luxembourgeoise avec «Timeless in Luxembourg».

 

Dans le cadre de l'exposition «Eldorado», réalisée pour l'ouverture du Musée d'art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM) en 2006, trois photographes aux visions très différentes ont pointé leur objectif sur le Luxembourg. Charles Fréger (né en 1975), photographe français, a réalisé une série de portraits de jeunes Luxembourgeois («Lux»). Valérie Belin (née en 1964), également Française, s'est intéressée aux vitrines des magasins à Luxembourg-Ville («Vitrines du Luxembourg»). Pour sa part, Joël Tettamanti (né en 1977), photographe suisse, a réalisé une série de photographies sur les paysages postindustriels luxembourgeois («Sans titre»).

 

Un regard surprenant sur la capitale luxembourgeoise, ses habitants et leurs usages a été porté par Martin Parr (né en 1952), photographe britannique de chez Magnum Photos. Il s'agissait d'une commande dans le cadre de Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture 2007.

 

Un des plus grands photoreporters du XXe siècle, le Français d'origine hongroise Paul Almasy (1906-2003), a réalisé des centaines de clichés du Luxembourg lors de ses nombreux séjours au Luxembourg, effectués avant la Seconde Guerre mondiale et après la Libération, mais aussi sur invitation de la Grande-Duchesse Charlotte.

 

Naturellement, les photographes luxembourgeois se sont eux aussi largement inspirés de leur pays. Parmi les collections les plus importantes de la Photothèque de la Ville de Luxembourg qui témoigne de l'histoire et de la vie quotidienne de la capitale ou du pays, figurent celles de Pol Aschmann (1921-1990) et d'Edouard Kutter (1887-1978).

 

Le Centre national de l'audiovisuel (CNA) fait régulièrement appel à des photographes pour documenter l'évolution des nombreuses facettes de notre société. Ainsi, entre 2003 et 2005, le CNA a fait travailler quinze photographes luxembourgeois sur le thème des fêtes et traditions luxembourgeoises.

 

L'industrie sidérurgique est un sujet qui a souvent été traité par les photographes luxembourgeois. Parmi les projets contemporains, on peut citer «Costume de fer» de Joseph Tomassini (né en 1963) et «Derniers feux» d'Yvon Lambert (né en 1955).

 

Un travail intitulé «Les Luxembourgeois», s'intéressant aux habitants du Luxembourg, a été réalisé par Joseph Tomassini en 1993. Dans le cadre de ce projet, l'auteur analyse le comportement des Luxembourgeois par rapport aux aspects de conformité et de non-conformité aux normes habituelles.