Arts et culture au Luxembourg
zoom
Photo originale The Merchant of Venice

Jeremy Irons comme Antonio dans le film The Merchant of Venice, tourné au Luxembourg

©

Delux Productions

Suivant1/4

Photo originale The Merchant of Venice

Allan Corduner et Al Pacino dans The Merchant of Venice de Michael Radford

©

Etienne Braun, Delux Productions

PrecedentSuivant2/4

Photo originale The Merchant of Venice

Un décor exceptionnel recréant Venise au XVIe siècle a été construit sur un ancien site industriel à Belval.

©

Service information et presse

du gouvernement luxembourgeois

PrecedentSuivant3/4

Photo originale The Merchant of Venice

Al Pacino lors du tournage de The Merchant of Venice

©

FONSPA

Precedent4/4

Stop
Une culture ouverte sur le monde
Afficher en plein écran    Imprimer cette page    Envoyer à un ami
Les relations avec l'étranger

Le Luxembourg a toujours exercé une grande attirance sur les artistes étrangers.

 

Lors des siècles passés, des hommes de lettres étrangers ont traversé le pays ou y ont séjourné pendant un certain temps. Parmi eux, Jean Racine, le grand auteur dramatique français, a été de passage au Luxembourg en 1687 comme historiographe de Louis XIV et inspecteur de la forteresse de Luxembourg. Victor Hugo s’est réfugié à Vianden du 1er juin au 23 septembre 1871, et Johann Wolfgang von Goethe a séjourné à deux reprises dans la forteresse de Luxembourg en 1792. De même, le Prix Nobel de littérature André Gide faisait partie des invités du fameux cercle de Colpach, qui réunissait les personnalités culturelles européennes au début des années 1920.

 

Pendant 25 ans, le peintre hongrois Mihály Munkácsy a résidé avec sa femme luxembourgeoise au château de Colpach, dont le couple avait fait sa résidence d’été. Le peintre le plus important de la Hongrie du XIXe siècle ne se lassait pas de peindre les alentours du château et les habitants du village.

 

Le compositeur Franz Liszt a également séjourné à Colpach peu de jours avant sa mort. Il a donné son dernier récital de piano le 19 juillet 1886 au Casino bourgeois à Luxembourg.

 

Le peintre anglais William Turner a séjourné à deux reprises, en 1826 et 1834, à la forteresse de Luxembourg, qui l’a inspiré à réaliser de nombreuses vues de la ville.

 

Aujourd’hui encore, beaucoup d’artistes renommés se rendent au Luxembourg. Le meilleur exemple est sans doute tiré du cinéma. Une douzaine de longs métrages sont tournés chaque année au Luxembourg, presque tous en coproduction avec des sociétés de production étrangères. Dans les studios luxembourgeois ont été tournés des films comme The Pillow Book de Peter Greenaway, La Femme de Gilles et Une liaison pornographique de Frédéric Fonteyne, The Girl with a Pearl Earring de Peter Webber, The Merchant of Venice de Michael Radford, Kirikou et la Sorcière de Michel Ocelot ou Irina Palm de Sam Garbarski. Beaucoup de ces coproductions ont été présentées lors de festivals internationaux.

 

Depuis les années 1990, ces coproductions ont attiré au Luxembourg de nombreuses vedettes hollywoodiennes, comme John Malkovich, Nicolas Cage, Jeremy Irons, Al Pacino, Scarlett Johansson, Demi Moore ou Michael Caine. Des acteurs et actrices de renom international, comme Gérard Depardieu, Catherine Deneuve, Philippe Noiret, Nathalie Baye, Joseph Fiennes, Colin Firth ou Emmanuelle Devos, ont travaillé au Luxembourg.

 

D’autres artistes étrangers séjournent au Grand-Duché grâce aux nombreux programmes d’échange qu’organise ou auxquels participe le Luxembourg. Ainsi, le Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN) héberge régulièrement des artistes en résidence. Depuis 2002, le ministère de la Culture, le Centre national de littérature de Mersch et la Ville d’Echternach accueillent en résidence des auteurs de littérature pour enfants et jeunes.

 

Toujours dans le domaine de la littérature, des échanges ont lieu lors des Journées littéraires de Mondorf, manifestation littéraire prestigieuse lancée en 1962 par les écrivains luxembourgeois Anise Koltz et Nic Weber. Organisées jusqu’en 1974 au Domaine thermal de Mondorf-les-Bains, ces journées ont permis aux écrivains luxembourgeois de rencontrer leurs homologues germanophones et francophones pour des colloques, des échanges et des lectures. Après vingt ans d’interruption, les journées ont été relancées en 1995 sous l’impulsion d’Anise Koltz et de Jean Portante, alors que Luxembourg était ville européenne de la culture.

 

A côté du théâtre, qui réalise un grand nombre de coproductions avec l’étranger en faisant appel à de nombreux artistes internationaux, ce sont surtout les activités musicales qui suscitent des échanges importants avec l’étranger:

 

L’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL) fait figure d’«ambassadeur musical», que ce soit par ses nombreuses tournées à l’étranger ou ses enregistrements consacrés à des compositeurs contemporains comme Maurice Ohana ou Iannis Xenakis.

 

Fondés en 1989, les Solistes européens Luxembourg recrutent leurs musiciens parmi les meilleurs ensembles européens. Ils se retrouvent plusieurs fois par an à Luxembourg pour des séances de répétition, de concerts et d’enregistrements. Les Solistes européens Luxembourg se produisent lors de nombreux festivals et concerts à l’étranger.

 

L’orchestre de chambre classique Les Musiciens accompagne régulièrement de grandes formations chorales et des solistes de réputation internationale.