Arts et culture au Luxembourg
zoom
Photo originale Daniel Balthasar

Daniel Balthasar, durant un concert avec Emmanuel Sewerath au violoncelle dans le cadre du Water-Art Festival à Insenborn

©

Véronique Kolber

Suivant1/3

Photo originale Daniel Balthasar

Daniel Balthasar en concert au festival Terres rouges à Esch-sur-Alzette en 2006

©

Véronique Kolber

PrecedentSuivant2/3

Photo originale Daniel Balthasar

En 2006, Daniel Balthasar a chanté au South-by-Southwest Festival, un des plus grands festivals de musique des Etats-Unis

©

Véronique Kolber

Precedent3/3

Stop
Une culture multilingue
Afficher en plein écran    Imprimer cette page    Envoyer à un ami
La chanson

En regardant de près les tendances musicales modernes, on est frappé par les différentes langues dans lesquelles les chanteurs luxembourgeois s'expriment.

 

Aujourd'hui, le professionnalisme de très nombreux musiciens luxembourgeois et des studios d'enregistrement n'est plus à démontrer. La scène musicale luxembourgeoise a pris de l'ampleur ces dernières années et une multitude de créations musicales existent à présent au Luxembourg. Certains groupes ont une réputation qui dépasse largement les frontières du pays.

 

La chanson luxembourgeoise passe du luxembourgeois (Dullemajik, Legotrip) au français (Julien Arpetti, Gospel Emcee) et à l'anglais (Daniel Balthasar, Metro, Zap Zoo), sans oublier l'allemand (Michel Clees, Sascha Ley) ou encore le portugais (Raquel Barreira, Sofia Ribeiro).

 

Parmi les groupes multilingues, on peut nommer The Gentles, alternant le luxembourgeois, le français, l'allemand et/ou l'anglais (et ceci dans une même chanson), Raquel Barreira, chantant en luxembourgeois, français, allemand ou en portugais, Sascha Ley s'exprimant en allemand ou en anglais, Claudine Muno & the Luna Boots chantant en français ou en anglais ou encore Sofia Ribeiro, qui s'exprime en anglais ou en portugais.